top of page

DÉMYSTIFIER LA DRIVE

Quand les gens me contactent au sujet de mes chiens et que je mentionne la drive, je réalise qu’il y a beaucoup de confusion entre drive et énergie.

C’est difficile de coller des étiquettes théoriques sur une réalité qui s’observe, se ressent, et varie entre les races et les individus. En discutant avec des éleveurs et des entraîneurs de plusieurs races, la drive peut avoir des “couleurs” différentes, selon la race et le type de travail.


Essayons de vulgariser le tout.

La drive, c’est instinctif. Elle est dans le chien, à sa naissance. Ce n’est pas une caractéristique qui disparaît, ce n’est pas un mauvais pli qui se replace avec des cours d’obéissance. Elle ne sera pas atténuée par l’éducation. En fait, si elle n’est pas canalisée dans des activités touchant l’instinct du chien, celui-ci trouvera le moyen de la canaliser lui-même… et vous n’aimerez pas sa méthode.

Bien qu’elle soit déjà programmée dans le chien, la drive se développe, s’accentue, se canalise, s’encadre. Il y a d’innombrables nuances et degrés, mais voici une échelle simplifiée :

  • un chien qui n’a pas de drive,

  • un chien avec de la drive et

  • un chien à haute drive.

La drive, c’est la Volonté du chien à faire son travail, ce pour quoi il a été créé. C’est comme l’employé hyper zélé au travail, celui qui tape sur les nerfs de tout le monde parce qu’il est beaucoup trop intense. Il tasse tout le monde pour faire le travail en premier, il ne voit pas vraiment ce qui se passe autour tellement il est concentré sur ce qu’il a à faire. Il va sûrement vous accrocher dans les corridors parce qu’il est dans sa bulle, obsédé par sa tâche, et qu’il ne voit pas à 3 pouces devant lui. Cet employé se valorise par son travail, il aime travailler, il aime accomplir les tâches, il aime son travail, il en mange! (Vous voyez l’image?)

Imaginez maintenant qu’on interdise à cet employé zélé de travailler. Vous lui donnez combien de temps avant qu’il ne devienne irritable, voire agressif, et qu’il essaie par tous les moyens de se trouver une alternative pour s’occuper et se sentir valorisé? Et si, à chaque fois qu’il se trouve un but, qu’il réussit à donner un sens à sa vie et à compenser un besoin viscéral avec cette alternative, il se fait réprimander et retirer cette alternative… vous avez construit une bombe à retardement.


  • Un chien sans drive abandonnera le projet rapidement, il n’est pas intéressé assez pour faire face à la pression ou à l’adversité.

  • Un chien qui a de la drive est merveilleux à entraîner, il est volontaire et si vous avez bien canalisé sa drive, si vous avez une bonne relation de travail avec lui, il va toujours être plus intéressé à travailler avec vous que de s’occuper de ce qui se passe autour de lui et le restera même dans l’adversité.


  • Un chien à forte drive est un chien qui reste motivé et plein de volonté quand les choses se compliquent et sans entraînement/conditionnement supplémentaire important pour développer ce comportement. Il le restera malgré beaucoup de pressions et beaucoup d’adversité. Ils ont appris que c'est ce qu'on attend d'eux et ils suivent le programme peu importe et très important: il le fera volontairement!


Qu'est-ce que l'adversité ? Des situations qui provoquent la peur. Des choses intéressantes qui se produisent autour. D'autres chiens ou d’autres personnes. Des éléments qui vont provoquer une réaction chez le chien (de peur, d’intérêt, etc). L’adversité est ce qu’on essaie d’enseigner à notre chien de tolérer/ignorer durant le travail avec nous, de trouver plus important son travail que ces “distractions”. Le chien high drive n’a pas besoin de beaucoup d’entraînement pour préférer travailler, c’est inné en lui. Par exemple, pour le Border Collie, le plus satisfaisant pour lui est de faire son travail de rassembler les moutons; on n’a pas besoin de beaucoup de séances d’entraînement, ou de conditionnement renforcé par des récompenses pour qu’il trippe ben raide!


Là, vous vous dites, oh c’est merveilleux, je veux un chien à forte drive!!

Haha… non  À moins que vous soyez un manieur d’expérience. Pour avoir un chien à forte drive (ou en anglais high drive), vous devez avoir beaucoup d’expériences cumulées, être investi dans un sport canin corps et âme ou encore avoir un troupeau de moutons à gérer ou faire de la chasse… vous ne voulez pas avoir un chien à haute drive comme chien de famille.

Pour une situation banale de la vie, un chien à haute drive va rendre tout compliqué. Une balle sous le sofa… Le chien ne lâchera pas le morceau tant qu’il n’a pas récupéré la balle, s’il faut creuser un tunnel dans le sofa ou dans le plancher pour y arriver, il le fera  Tout ce que le chien veut ou fait est à la puissance 1 000 (y compris les mauvais coups  )

Si vous ne canalisez pas la drive (ses instincts) en les redirigeant vers des sports ou activités adaptés à son instinct (chien de chasse, chiens de protection, chien de troupeau…) et que vous ne faites que lui faire dépenser son énergie, vous ne verrez jamais le fond. Il deviendra un athlète endurant et c’est vous qui ne pourrez plus suivre. Vous allez revenir à la maison après 20 km de course et votre chien tournera en rond comme s’il n’avait fait aucune activité de la journée.


Avant d’adopter un doberman, un malinois, un berger hollandais, un berger allemand de travail, posez-vous la question : Serai-je à la hauteur de mon chien? Sur les photos, Theia à 10-11 mois.





6 vues

Posts récents

Voir tout

Komentáře


Komentáře byly vypnuty.
bottom of page